Voici le forum officiel de la guilde du serveur Hyrkul, Les schizos.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les mésaventures d'une schizophrène sans frontières.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ashes-spiritious
Demiurge du monde schizophrénique
Demiurge du monde schizophrénique
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 22
Localisation : Viens en Bretagne y'as des galettes saucisses !!

MessageSujet: Les mésaventures d'une schizophrène sans frontières.   Sam 9 Mai 2015 - 11:28

Chapitre 1 : Incarnam, la naissance d'une histoire.

Fermez les yeux, regardez plus loin que ce que vous ne pouvez, vous savez ? Là ou tous est possible, là ou n'existe nuls frontières pour l'esprit ? Que voyez vous ? Des dragons, des dieux, des créatures magiques ? Alors vous êtes au bon endroit, car il existe au delà de nos frontières, là ou vous ne pourrais pas aller, tant que vous n'aurais pas ouvert votre esprit, un monde remplit de couleurs, un monde ou règne la magie, et ce onde c'est le mien, le monde des douzes.
Moi c'est Ashes-Spiritious, une petite fécatte sans parents, du moins je ne les ais jamais connues...
Je suis née dans la région d'Incarnam, une petite île céleste sur laquelle réside paisiblement quelques paysans dont mon père adoptif, un vieil énutrof nommé Vieuxfoufrançais.
Il est un peu cupide, un peu feignant sur les bords, mais il se fait vieux alors je lui pardonne, après tous, c'est lui qui m'as élevée et il m'as apprise des trucs superbes ! Par exemple, je sais repérer les vrais des faux kamas, pêcher ou encore marchander ! Il m'as même raconter ce qu'il avait vécu dans le monde d'en dessous, là ou je n'ai pas le droit d'aller car, parait-il, vivrait là bas des créatures plus que dangereuses. Voilà, jusqu'à maintenant, tous se passait normalement, je jouais avec les autres enfants du quartier, travaillais dans les champs, tenais l’échoppe quand papa n'étais pas là, et tous cela sans le moindre soucis. Mais il y as un début à tous, et alors qu'un soir je promenais notre chienchien dans les bois, il se passa quelque chose qui changea le cours de ma vie.

Notre chienchien, Griffon, sans aucune raison apparente commença à courir vers le cœur de la forêt d'Incarnam, là ou mon père m'avait interdit d'aller, car il me disait qu'une malédiction y régnait. J’hésitai alors à m'y aventurer, mais ce fût sans compter sur ce que me souffla mon cœur, et je m'enfonça alors dans cette sombre forêt, tandis que la pénombre s'installait sur la contrée...
« Griffon !! Ou es tu ? » Ma voix résonnait seul dans la nuit noir, tandis que griffon restait introuvable. Ma recherche m'emmena alors dans un cimetière, que je trouva par hasard, un cimetière plutôt sombre, qui me mis la chaire de poule, mais je devais vaincre ma peur, et m’avança alors dans cet endroit lugubre dénuer de joie. Soudain, je vis Griffon, assis devant une tombe, la fixant avec un calme que je ne lui connaissait pas. Surpris de sa réaction je regarda alors cette tombe avec le plus grand étonnement, regard qui ne fût pas sans surprise quand je vis que le couvercle était relevée, laissant alors apparaître un escalier menant dans le sol, apercevant alors la pénombre qui s'intensifiait quand au plus bas, les marches s’arrêtaient.
La brise qui s'échappait de cet antre me disait qu'il n'existait pas qu'une seule entrée, et pris de curiosité, j’allumai un feu, pris une branche morte, que j’entourai de paille afin de créer une torche, puis, malgré cette boule que je vis grimper dans mon ventre, je me rappela la signification de mon nom : « Spirit, esprit libre et indomptable » et descendit alors au fond de ce caveau. Au premiers abords, il n'y avait rien, mais au bout de quelques minutes, je ne pu m’empêcher de balayer du regard une sépulture des plus étrange. Sur celle ci une drôle d'écriture, avec une chaîne en or massif, qui l'entourait, comme si quelqu'un ne voulait pas que l'on y touche, et de cette chaîne en or, pendouillait un seau, qui par ma plus grande stupéfaction ne m'était pas inconnue !!! Effectivement, ce seau, il n'était autre que celui d'une personne que je connais parfaitement : Vieuxfoufrancais, mon père !!

Quand je réalisa cela, je ne réfléchie pas et alla y jeter un peu plus d'attention, mais je trébucha sur une dalle mal renfoncée, et me rattrapa à cette chaîne, laissant alors le seau se rompre devant moi. Et sans rien comprendre, je vis une lumière blanche m'aveugler, des bruits qui s'échappait de toutes parts, et avant même que je ne puisse comprendre ce qui s'était passer, que j’avais rompu le seau, mon père arriva derrière moi, me pris dans ses bras, et me releva.
- Ashes ! Comment va tu ? Que fait tu là ? Et que t'as t'il pris de rompre ce seau ? Sait tu au moins ce que tu viens de faire ???
Bien entendue que je ne savais pas, mais je n'avais pas la force de lui répondre... Je remua donc ma tête en signe de négation, et il souffla, baissa la tête, et prenant un air que je ne lui reconnaissait pas , il se lança :
«  Ashes, ma petite, je vais t'expliquer le secret qui règne sur Incarnam. Tu a pu voir que nous vivions paisiblement, n'est ce pas ? Mais cela ne fût pas toujours comme çà, et tu va vite découvrir que la paix, elle est maintenant terminée.. Il y as de cela quelques années, j'étais un jeune énutrof, et je vivais à Amakna, là ou réside le roi, et je combattais pour lui, j'étais un glorieux chevalier... (Il se met à soupirer, comme ci le passé le rattrapait, puis continua) Il y as dans ce monde des créature maléfiques, et si tu ne les as jamais vue ici, à Incarnam, c'est parce que nous avions réussi à enfermer le mal qui régnait sur ce monde. J'en avait été le gardien, et c'est pourquoi je me suis installer sur cette île céleste, afin de n'éveiller aucun soupçons, j’enfermai ce mal grâce à ce seau, et voilà des années que ce monde des douzes connaissait un havre de paix, enfin, il y as toujours ces affrontements entre bontariens et brâkmariens, mais tu comprendras cela bientôt... Toujours est t'il que maintenant, en rompant ce seau, tu viens de relâcher sur ce monde toutes les forces maléfiques qui y régnait autrefois... Enfin, tu ne pouvais pas savoir, j'aurais dû mieux cacher cela.. Allez, viens, nous rentrons. »

Nous remontions donc à la surface, et là, je vis ce que jamais je n'aurais voulu voir.
A la place de ce cimetière calme et tranquille que je vis en arrivant, se trouvait un spectacle d'horreur, un amas de cliquetis retentissais dans ce paysage nocturne, des masses blanches munis d'épée nous regardais, s'avançant d'un pas lent, mais effrayant. C'est alors que mon père surgit une pelle de son sac havre, et tel un guerrier revenue du passé, il la fît tournée entre ses mains, la lança sur ces squelettes animées par le mal, leurs brisa les os, puis comme par magie, la pelle revenue dans ces mains. Il me pris par la main, couru vers la forêt, et alors que je nous pensais en sécurité, c'était désormais les créatures inoffensif de tous les jours qui se mettais à nous attaquer ! Les larves nous lançait leurs soie, les sangliers nous chargeait, les moskitos tentait de nous piquer, mais c’était sans compter sur mon père, qui d'un coup de pelle les écrasaient à chaque fois. Nous avons donc réussi à rejoindre la maison en toute sécurité, mon père s'empressa de fermer la porte, et d'un air pensif, me dis d'aller me coucher.

Durant la nuit, je n'ai pas pu dormir, je ne pouvais m’empêcher de remettre en ordre ce que j’avais pu voir cette nuit, lorsque j'étais encore sous le choc. C'était comme un puzzle pour lequel il manquait une pièce, et après mûres réflexions, je pris une décision qui changea le cours de ma vie.
Demain, je partirais réparer mon erreur, et je deviendrais aussi fort que mon père, en ramenant la paix sur le monde des douzes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ashes-spiritious
Demiurge du monde schizophrénique
Demiurge du monde schizophrénique
avatar

Messages : 154
Date d'inscription : 15/07/2013
Age : 22
Localisation : Viens en Bretagne y'as des galettes saucisses !!

MessageSujet: Re: Les mésaventures d'une schizophrène sans frontières.   Lun 6 Juil 2015 - 3:42

Chapitre 2 : Le départ.

Je pris alors mes affaires, des vivres pour le voyage, une carte que j'avais piquée à mon père, et me dirigea vers la porte, avant qu'une main réconfortante se pose sur mon épaule.
« Tu as donc fait ton choix ? Très bien, mais laisse moi te donner quelque chose, je ne pourrais pas te laisser partir en te sachant aussi fragile, faible et seule avec ces monstres dans la nature… » . Mon père me tendis alors un petit animal, que je n'avais jamais vue auparavant. C’était une petite boule de poils aux couleurs de glace, avec des yeux dans lesquelles nous pouvions distinguer une énergie débordante, une énergie qui vous gonfle la poitrine, qui vous rassure, vous apaise. «  C'est un chacha des glaces, me lanças mon vieux père. Il est réputé pour son intelligence inégalable, et sa fidélité à toute épreuve, il te seras d'une aide précieuse crois moi, il seras pour toi ce que Griffon est toujours pour moi ! (Griffon aboyât alors d'un signe de remerciement) Ah oui, j'allais oublier… Prend cela aussi, c'est une arme un peux spéciale, que j'ai trouver il y as longtemps lorsque j'étais encore un preux chevalier ! Ce bâton est dotée d'une magie qui je pense, est capable de grandes choses, je n'ai jamais vraiment su comment il fonctionnais, mais je sens que tu arriveras à trouver cela »
Après ces sages conseils et quelques larmes, je tournas dos à cette bâtisse dans laquelle j'ai toujours vécue, mis mon bâton sur mon épaule, et commenças à avancer avec mon chacha à mes cotés. Je marchais toujours tous droit, avançant sans même me retourner, avec une seule idée : retrouver la paix que j'avais détruite, venger l'honneur de mon père que j'avais bafouer en rompant ce sceau. Et pourtant, en même temps, je ne pouvais m’empêcher de ressentir une profonde exaltation, tellement j'étais impatiente de découvrir ce nouveau monde, le monde d'en dessous.

Je marcha donc en évitant les endroits fréquentés par les monstres, me dirigeant vers la première étape de mon long périple, une petite taverne d'Incarnam dans laquelle je passerais la nuit. Durant mon voyage, je commenças à apprendre des sorts qui je pense me seront utiles par la suite. Ces sorts sont pour certains, plus faciles à apprendre que d'autre, et j'ai donc commencer par un sort de base, l'attaque naturel. De ce que raconte le livre dédié à la culture fécatte que m'as offert mon père, cette attaque serais une boule de feu assez puissante pour lutter contre des agressions, et par conséquent pour pouvoir partir à l'aventure. Mais croyez moi, j'ai encore quelques soucies dans la maîtrise de ce sort… Simple d'accord, mais alors les autres sorts seront difficile à quels points ? Je me le demande…

Après m'être entraînée toute la journée, après avoir marché avec à mes cotés mon fidèle compagnon, je vis enfin le toit de chaume de la taverne, duquel ressortait une charmante cheminée de pierre, laissant s'échapper une épaisse fumée blanche, accompagnée d'une odeur alléchante. Je me dirigea donc vers la porte d'entrée, une vieille porte en bois sur laquelle se trouvait de nombreuse entailles, ainsi qu'une poignée rongée par le temps. Le panneau de la taverne était tenu par deux grosses chaînes rouillée, et par le vent qui soufflait sur Incarnam, il se balançait en laissant s’échapper un grincement de va et viens. Mon chacha vint à coté de moi, et comme si il avait senti que j’hésitai à ouvrir cette porte, ne sachant pas comment cela allait se passer, vint se frotter sur mes jambes, en miaulant d'un ton rassurant. Et alors que j'allais ouvrir cette porte, il fonça droit dessus en la chargeant , tête baissé, comme pour dire « Nous voilà, fières et téméraires, nous ne craignons rien ! ». Mais encore jeune et fougueux, il n'arriva à rien ci ce n'est à se cogner, laissant alors un bruit assourdissant déchirer le silence qui entourait cette taverne «  PAAAAAM ».
Pam ? Tiens cela seras ton nom, de cette façon, je me souviendrais toujours qu'il ne faut pas hésiter, qu'au moindre doute, je devrais foncer, en pensant que j'ai un but, une mission. Oui, tu t’appelleras Pam petit chacha ! Pam acquiesça d'un miaulement joyeux, et nous rentrions alors dans cette taverne.

Derrière cette porte d'un autre temps, se cachait une ambiance chaleureuse, une musique servait de fond sonore, tandis qu'un brouhaha se fessait entendre dans la pièce principale. Des voyageurs, des habitués et des guerriers buvaient en racontant leurs histoires, parfois véritables, parfois inventées. On y trouvais une ambiance de fête, mais je ne connaissais personne, et j'eu donc le besoin de m'isoler. Je m'assis au comptoir, et commanda une boisson pour Pam et moi, quand j'entendis une conversation, involontairement. « Je te dis que je l'ai vue ! Il fessait nuit noir, et pourtant son ombre se dessinas dans la lune ! Il était énnnnorme ! Pris de panique je suis rentré chez moi, et je me suis enfermé, mais en ressortant, mon troupeau était décimé ! Je n'ai plus rien mise a part mes yeux pour pleurer !.. » « Bah tu as du trop forcer sur l'alcool !!! AHAHAH »

Curieuse, je suis donc aller voir cet homme, un paysan qui avait l'air plutôt mal, et qui me paraissait avoir abuser sur la bière, mais il fessait tellement de peine à voir… Il me racontât alors ce qu'il avait vu, une espèce de loup, mais celui ci était énorme, et marchait sur ces pattes arrière, en ce tenant debout ! Il avait entendu un hurlement, des plus effrayant, et pensait même savoir ou il se cachait, grâce aux traces de sang que le monstre avait laissé derrière lui, car effectivement, il aurais décimer le troupeau de ce vieil homme. Je ne savais pas si cela était vrai, je ne savait pas si tous cela avait un sens, ni si c'était raisonnable, mais je lui jura que je retrouverais ce loup, et bien que je ne puisse ramener son troupeau, je le délivrerais de ce rôdeur. Après tout, il faut bien commencer ma quête par quelque part, et ce quelque part, ce seras l'antre de ce carnivore, autrement appelé « Le milimilou » !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les mésaventures d'une schizophrène sans frontières.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BOD 26/05/07] spotting Bordeaux fin de semaine
» Carte SIM Audi connect – Connexion sans frontières
» Le tueur Sans-Visage - Le retour
» Une rumeur, un murmure sans nom...
» [ACHAT]Soeurs du crépuscule sans dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Schizos :: Divers :: Screenshots-
Sauter vers: